Accueil

Parcourir les expositions (25 total)

Témoignage Marie-Christine Volovitch Tavares

Marie-Christine Volovitch-Tavares est née en 1943 à Saint-Etienne. Ses parents sont des réfugiés russes. Politiquement influencée par son père, elle s’est engagée dans la vie militante dès le début de ses études supérieures. Après une classe préparatoire, Marie-Christine Volovitch est devenue élève à l’ENS. Alors qu’elle est normalienne, elle participe activement au mouvement de mai-juin 1968, tant dans le mouvement étudiant (en histoire et dans la grève de l’agrégation) que dans le Comité d’Action du XIIIe arrondissement de Paris. Elle part au Canada avec son premier mari en 1969. De 1972 à 1974, elle vit dans une communauté près de Lyon. Elle suit son second mari qui repart au Portugal après la révolution des œillets. Ils reviennent en France en 1981.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Pierre-Yves Cossé

Pierre-Yves Cossé est né en 1934 à Nantes dans une famille bourgeoise. Il entre au PSU dès le lycée. Il monte ensuite sur Paris pour faire ses études à Sciences Po. Il est responsable national de la JEC et devient, en 1957, président de l'UNEF. Il s'engage contre la guerre d'Algérie et va en Algérie, en 1962, pour militer. Il entre à l'inspection des finances et enseigne à Sciences Po entre 1966 et 1968. Par la suite, il crée une association des amis de l'UNEF.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Philippe Marechi

Philippe Marechi est né dans une famille d'ouvriers. Il a fait des études de lettres à Lyon avant d'être diagnostiqué de la tuberculose. Il est admis au sanatorium de Saint-Hilaire du Touvet au sein duquel il monte des projets théâtraux et gère la radio interne. Une fois guéri, il se lance dans une troupe de théâtre avant de passer les concours pour être bibliothécaire. Il devient le bibliothécaire du sanatorium et assiste aux évolutions du centre. Il reste à ce poste jusqu’à sa retraite.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Marie-Conception Thouvenin

Marie-Conception Thouvenin est née en 1954, à La Courneuve, dans une famille de réfugiés républicains espagnols. Ses professeurs l’encourageant à suivre des études d’arts : elle rentre après le bac à l’Ecole Elisa Lemonier puis à l’Ecole Boulle. Après avoir vécu une première expérience professionnelle dans un foyer de l’enfance de Villepinte, Marie-Conception décide de changer d’orientation pour devenir éducatrice de jeunes enfants. Après son diplôme, elle travaille à l’atelier Poulbot à Sevran dans le quartier des Beaudottes. Au cours de son expérience à Sevran, elle a donc participé et assisté aux évolutions de la vie d’un quartier « sensible ».

Créateur : Cité des mémoires étudiantes
Portrait de Jean-Jacques-Hocquard.jpeg

Témoignage de Jean-Jacques Hocquard

Jean-Jacques Hocquard est né en 1941, à Paris. Il intègre l’Ecole centrale de TSF et d’électronique, en 1958, à Paris. En 1959, il prend la carte de l’UNEF, par le biais du CEST. En 1961, il devient vice-président adjoint à la jeunesse chargé de la culture, au bureau de l’UNEF. Il travaille sur le "Festival international culturel étudiant" et créé la Fédération nationale du théâtre universitaire (FNTU), avec l’aide de Jean-Pierre Miquel. En 1963, il suit l’action culturelle au sein du bureau de Jean-Claude Roure. N’étant plus au bureau de l’UNEF à partir 1964, il s’investit à la FNTU en organisant les festivals de l’UNEF à Lyon, à Marseille et à Paris. Il cesse d’aller aux différents congrès de l’UNEF à partir d'avril 1966. En 1967, il gère la tournée de la pièce de théâtre "V comme Vietnam". En 1969, il devient Secrétaire général du "Festival de théâtre de Nancy". Finalement, il poursuit sa carrière, en travaillant avec Armand Gatti à partir de 1979.

Photo de Jean-Jacques Hocquard au cours de son entretient avec la Cité des mémoires étudiantes.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Jean-François Boulanger

Jean-François Boulanger est né en 1949, à Châlons-sur-Marne, dans une famille ouvrière. Il obtient un baccalauréat philosophie en 1967 et commence des études d’histoire à la faculté des lettres de Reims. Il rentre à l’UNEF, participe au mouvement de mai-juin 1968. Co-fondateur du Groupe Rémois des Amis de Clio (GRAC), il obtient son agrégation et devient enseignant en lycée. A la même période, il s’engage au PSU et se syndique au SGEN-CFDT. Il est titularisé à l'UFR de lettres et sciences humaines de Reims en 1993, dont il est élu doyen en 2009.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Jean Daniel Lévy

Jean-Daniel Lévy est né en 1974 à Paris. Etudiant à l’université de Paris 1 en 1992, il obtient un DEUG de droit avant de poursuivre ses études en sciences politiques. Il adhère rapidement à l’UNEF dite SE en 1992, et se politise en parallèle au sein de la radio Fréquence Paris Plurielle avec des militants des diverses tendances de gauche. Après des élections confrontant les deux tendances de l’UNEF dite SE (majoritaire et oppositionnelle, à laquelle il appartient), il est finalement élu au conseil d’administration de Paris 1 en 1995, puis au conseil de l’UFR et au conseil de discipline. Il participe au mouvement de 1994 contre le CIP ainsi qu’aux grèves de 1995, et milite pour la refonte d’une seule UNEF. En 1997, Jean-Daniel Lévy consacre son mémoire de DEA aux coordinations étudiantes, puis démarre sa carrière professionnelle à l’institut de sondage CSA et renonce à tout engagement politique.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Jacques Sauvageot

Jacques Sauvageot est né en 1943 à Dijon. Il étudie le droit, l’histoire et l’histoire de l’art à l’université de Dijon. Il adhère, dès son entrée, à l’université à l’UNEF, à l’AGED (Association générale des étudiants de Dijon) dont il devient président en 1965. Il milite également aux ESU (étudiants socialistes unifiés). En 1967 il est élu vice-président (puis président par intérim) de l’UNEF et quitte Dijon pour Paris. Il joue un rôle important pendant le mouvement de mai 1968.

© GERME

Ouvrage : La révolte étudiante, les animateur parlent de Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Jean-Pierre Duteuil et de Jacques Sauvageot au centre de l’image.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Jacques Hussenet

Jacques Hussenet est né en 1944 dans une famille de paysans, catholique pratiquante. Après des études entre au petit séminaire, il entre à l'université de Reims à la rentrée 1963. Il y choisit la filière Lettre modernes et commence à s’engager à l’Amicale des étudiants en lettres ainsi qu’à la Fédération générale des étudiants de Reims (FGER), dont il deviendra le président à la rentrée 1966. Parallèlement, il est également maître auxiliaire en histoire-géographie dans un collège privé. Il s'engage à la Fédération nationale des étudiants de France (FNEF) et devient également administrateur du CROUS.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes

Témoignage de Gilles Boitte

Gilles Boitte est né à Laon en 1958. Il s’engage très jeune dans le foyer de son lycée, ainsi qu'à l'UNCAL et aux Jeunesses communistes (JC). En 1976, il commence ses études en sciences économiques à l’université de Reims, et devient très rapidement président de l’AGER. Il prend sa carte au PCF et milite au sein de l’Union des étudiants communistes (UEC). Monté à Paris en 1979, il devient membre permanent du bureau national de l’UNEF et secrétaire international de 1980 à 1981. Il s’implique alors fortement dans le soutien aux étudiants polonais. En 1983, Gilles Boitte est embauché au service de l’expédition du journal "Le Monde", milite au Syndicat du livre et devient responsable des activités culturelles au Comité d’entreprise. Il s’éloigne des responsabilités syndicales au milieu des années 1990 et quitte le PCF en 2006 tout en restant militant.

Créateur : Cité des mémoires étudiantes